7 anecdotes astronomie – [1/3]

7 anecdotes astronomie – [1/3]

Premier article d’une série de 3 articles dans lesquels je vous partage des anecdotes astronomie. Tant sur l’exploration spatiale, que des faits peu connus ou impressionnants !

Pour ceux qui ne l’auraient pas suivi, je m’étais lancé un défi astronomie dans lequel je m’étais engagé à écrire des chroniques de livres sur l’astronomie ou l’astrophysique pendant 1 mois. Pour retrouver les chroniques de ces livres magnifiques, vous pouvez cliquer ici : chroniques de livres d’astronomie. Mais durant ce défi je m’étais aussi engagé à vous partager des anecdotes astronomie pendant 1 mois. La série de ces 3 articles consiste donc à vous partager une sélection d’anecdotes sur l’astronomie sous un format plus intemporel et plus accessible à tous (surtout pour ceux qui ne me suivraient pas sur les réseaux sociaux).

Trêve de blabla, on est ici pour des anecdotes astronomie ! 😉

Anecdote astronomie 1  – La planète la plus chaude du système solaire

Vénus est une planète pleine de surprise, je pense que les quelques anecdotes qui vont venir vous vous en convaincre !

La planète la plus chaude du système solaire n’est pas celle qui est la plus proche du Soleil, Mercure. Mais Vénus, la 2ème planète en partant du Soleil. Oscillant entre -183°C et 427°C, Mercure a une température moyenne de 169°C. Oscillant entre 446°C et 490°C, Vénus a une température moyenne de 462°C.

Alors que Mercure n’a quasiment pas d’atmosphère, expliquant les écarts de température entre le jour et la nuit. Vénus a une atmosphère très dense. Sa composition et sa densité sont responsables d’un très fort effet de serre qui maintient cette température moyenne côté jour comme nuit.

Anecdote astronomie 2  – Le jour vénusien et l’année vénusienne

La période de rotation de la planète Vénus est plus longue que sa période de révolution. C’est-à-dire qu’une journée (au sens strict du terme, une journée sidérale : un tour de la planète sur elle-même) est plus longue qu’une année vénusienne. Autrement dit, la planète met plus de temps à faire un tour sur elle-même (243 jours) qu’à faire le tour du Soleil (225 jours).

jour sidéral et jour solaire anecdotes astronomie
Comparaison entre jour sidéral et jour solaire : la planète positionnée en 1 met un jour sidéral pour arriver en 2 et un jour solaire pour arriver en 3 – source

Note : ça ne veut pas dire qu’on ne voit le Soleil qu’une seule fois durant l’année sur Vénus. Du fait de sa rotation lente, lors de sa révolution, Vénus voit le Soleil se lever 2 fois. Je vous invite à faire une expérience toute simple pour le comprendre. Mettez-vous dans un endroit avec de l’espace avec un objet autour du quel vous pourrez tourner, comme une chaise. Vous êtes donc la planète Vénus, et la chaise est le Soleil. Admettons à présent que la période de révolution (le tour autour du Soleil), soit équivalent à la période de rotation (le tour sur vous même). Cela veut dire qu’une fois que vous aurez accompli 1/4 de tour autour du Soleil, vous aurez aussi tourné sur vous même d’1/4 de tour. Juste une précision importante avant que vous ne fassiez la petite expérience. Il est nécessaire de savoir que les planètes tournent dans le sens antihoraire (mouvement inverse aux aiguilles d’une montre) autour du Soleil. Et qu’elles ont un sens de rotation (sur elle-même) qui est aussi antihoraire, on dit qu’elles ont un sens direct (comme il suit le mouvement général). Il existe quelques exceptions à cette dernière généralisation. Et Vénus en fait parti (ainsi que Uranus par exemple). C’est-à-dire que pour tourner autour de votre Soleil chaise, vous tournez autour de la chaise dans le sens inverse des aiguilles du montre. Et vous tournerez sur vous-même dans le sens des aiguilles d’une montre. Autrement dit, vous aurez un sens de révolution antihoraire et un sens de rotation indirect. Sinon vous ne comprendrez pas le résultat de l’expérience. 

Maintenant faites un tour autour de votre Soleil et regardez ce qu’il se passe. 😉

Vous avez sans doute remarqué qu’à mi-distance, lorsque vous avez effectué la moitié d’un tour, vous vous retrouvez à nouveau face au Soleil. Donc le Soleil se lève 2 fois lors d’une journée au sens stricte du terme. Scientifiquement on appelle ces deux jours le jours sidéral (période de rotation sur elle-même), et jour solaire. Je ferai certainement un article dédié à ces deux différences si cela vous intéresse ! Vous pouvez tout de même lire cette page si vous désirez en apprendre plus sur le jour sidéral.

Anecdote astronomie 3  – les pluies vénusiennes (diluviennes) 😉

Il pleut quasiment sans interruption sur la planète Vénus. Mais pas de l’eau, non non. Il s’agit d’acide sulfurique contenu dans ses épaisses couches nuageuses. De plus, la pluie d’acide sulfurique s’évapore avant d’arriver sur le sol, du fait de la température très élevée sur Vénus (460°C en moyenne). ->voir l’anecdote astronomie numéro 1.

Anecdote astronomie 4  – la densité de Saturne

La densité de Saturne (0.7 environ) est plus faible que la densité de l’eau (1). Autrement dit, si nous posions Saturne sur un océan suffisamment vaste et si nous ne tenions pas compte de la gravité, Saturne flotterait sur l’eau. Pour recontextualiser : Saturne est la 6ème planète du système solaire et la 2ème plus grosse planète, après Jupiter.

Anecdote astronomie 5  – les anneaux planétaires

Vous avez tous vu ces magnifiques photographies de Saturne avec ses majestueux anneaux planétaires. Mais si les anneaux planétaires de Saturne sont très célèbres. Toutes les planètes gazeuses du système solaire ont des anneaux. Du fait qu’ils sont plus petits que ceux de Saturne, les anneaux planétaires de Jupiter, de Uranus et de Neptune ont été découverts plus tard que ceux de Saturne.

Par ailleurs, il est intéressant de savoir que les 4 premières planètes du système solaire sont des planètes rocheuses (aussi appelées telluriques) et que les 4 planètes suivantes sont des planètes gazeuses. Dans l’ordre à partir du Soleil : Mercure, Vénus, Terre, Mars -ceinture d’astéroïdes-, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Anecdote astronomie 6 – le choix du nom de uranus

Si en général le nom d’un objet céleste est choisi par son découvreur, ce n’est pas toujours le choix qui fait l’unanimité. Et voilà un exemple concret.

À l’origine, la planète Uranus s’appelait “George”. William Herschel, l’astronome britannique qui a découvert Uranus, l’avait appelée ainsi en l’honneur du roi George III qui était son mécène. Mais en voyant que ce nom n’était pas très utilisé en dehors de la Grande Bretagne, le nom a été modifié par le nom actuel, Uranus.

Anecdote astronomie 7 – satellites de Uranus

Les satellites uraniens (du nom de la planète Uranus), sont assez nombreux. On en dénombre actuellement 27. Mais contrairement à tous les autres satellites naturels, les satellites d’Uranus n’ont pas de noms tirés de la mythologie. Les noms des satellites d’Uranus sont tirés des oeuvres littéraires de William Shakespeare et de Alexander Pope. C’est ainsi que les satellites Titania ou Miranda côtoient d’autres satellites du nom de Ariel ou de Umbriel.

 

J’espère que vous aurez appréciez ce format d’article, personnellement j’ai adoré vous transmettre ces quelques anecdotes astronomie. Si vous en connaissez personnellement, n’hésitez pas à les dire dans les commentaires sous l’article, ça complètera avantageusement cet article ! D’autres sont à venir. 😉

Et n’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux et aux autres passionnés d’astronomie ou d’astrophysique.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre "Débuter en astronomie "

x